L’Azalée, merveille d’Asie.

L’azalée est une plante de terre de bruyère très proche du rhododendron. Cet arbuste se décline en espèces à feuilles caduques : les azalées de Chine, ainsi qu’en espèces à feuilles persistantes : les azalées japonaises. Beaucoup d’azalées peuvent être cultivées en plante d’intérieur et en serre. L’azalée arbore de novembre à juin de grandes inflorescences de fleurs simples, semi-doubles ou doubles, rouges, roses, blanches, violettes ou à deux couleurs, portées par des tiges plutôt grêles.

voir les variétés
Catégorie :

Description

L’azalée est une plante de terre de bruyère très proche du rhododendron. Cet arbuste se décline en espèces à feuilles caduques : les azalées de Chine, ainsi qu’en espèces à feuilles persistantes : les azalées japonaises. Beaucoup d’azalées peuvent être cultivées en plante d’intérieur et en serre. L’azalée arbore de novembre à juin de grandes inflorescences de fleurs simples, semi-doubles ou doubles, rouges, roses, blanches, violettes ou à deux couleurs, portées par des tiges plutôt grêles.
Au jardin, l’azalée trouvera sa place dans un massif ou une bordure, en sujet isolé ou en petit groupe au milieu d’une pelouse. Elle se plaira en sous-bois et dans un jardin de bord de mer.
On peut former des azalées sur tronc en privilégiant une tige bien droite et en supprimant au fur et à mesure les branches latérales. L’azalée réussit aussi très bien en pot, pour égayer balcons et terrasses de ses couleurs printanières.

En bonne place.

Souvent rustique, l’azalée se plait en climat océanique, moyen ou continental. Les azalées japonaises seront tout de même protégées des vents froids.
On lui réservera au jardin un emplacement à l’ombre ou à la mi-ombre, les espèces à feuilles caduques pour leur part se plairont sous un soleil direct. On la plantera dans de la terre de bruyère pure. Il est possible de planter une azalée dans son jardin même si le terrain est argileux. On peut, par exemple, lui créer une plate-bande : dans un grand bac enterré dans le sol et rempli de terre de bruyère. L’azalée s’y plaira durant de nombreuses années.

Une variété à part.

L’azalée d’intérieur ou Rhododendron simsii est spectaculaire cultivée sur tige dans une jardinière surélevée. Ce petit arbuste natif de Chine est une des premières plantes à fleurir les potées, dés la fin de l’été et jusqu’au printemps suivant (achetées à la fin de l’hiver, elles sont plus robustes !).
On le plantera dans un mélange de terre de bruyère sableuse et de tourbe blonde acide par moitié. Le sol est gardé légèrement humide, avec une eau douce.
Gélif, il aimera des températures maintenues entre 12 et 16°C, ne descendant pas sous 5°C. Placez le près d’une fenêtre derrière un store, il n’apprécie pas le soleil direct, lui préférant une lumière tamisée. Enlevez régulièrement les fleurs fanées et pincez l’extrémité des nouvelles pousses pour garder un port touffu. Sortez la plante dans le jardin de mai à septembre.

Quelques soins.

En la taillant de manière appropriée, vous pouvez donner à l’azalée une forme esthétique : pyramide, tige, arceau. En pot, on maintiendra une atmosphère humide, en le posant sur un lit de billes d’argiles régulièrement arrosé. On apportera à l’azalée un engrais liquide tous les quinze jours durant sa période de floraison. Les fleurs fanées seront supprimées au fur et à mesure.

Des ennemies ?

L’azalée n’est pas à l’abri d’une attaque d’oïdium. Cette poudre blanche sur les feuilles est due à un champignon et peut être traitée simplement avec du petit lait ou du lait écrémé dilué : 1L de lait pour 9 L d’eau.
Les charançons s’attaquent aussi à l’azalée, ils mangent le bord des feuilles et leurs larves dévorent les racines. Assurez vous de posséder dans votre jardin une population de carabes. Ces coléoptères (larves et adultes) s’attaquent aux charançons mais également aux chenilles, aux limaces et aux escargots… Des alliés qu’il faut posséder.

Dans le language des fleurs.

L’azalée représente la joie d’aimer. Dans la culture chinoise, une légende raconte que l’azalée serait née de la tristesse d’un coucou. Il aurait crié jusqu’au sang, et une goutte aurait donné naissance à la fleur d’azalée…

CARACTÉRISTIQUES
Hauteur à maturité : 0,6 m
Largeur à maturité : 0,6 m
Origine : Japon
Zones climatiques France : océanique, moyen, continental
Rusticité : rustique
Composition du sol : normal, terre de bruyère, riche en humus
PH du sol : neutre, acide
Humidité du sol : normal, humide
Exposition : soleil, mi-ombre
Utilisation en jardin : massif, isolé, bac
Utilisation pour la maison : terrasse
Couleur feuille : vert
Feuillage : semi-persistant
Couleur des fleurs : pourpre-lilas
Période de floraison : avril-mai
Période de plantation : Toute l’année (hors gel)
Niveau de soin : moyen
Arrosage : normal à humide
Utilisation : jardin
Saison d’intérêt : printemps

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *