Le ficus : arbre de la sagesse

Jeune, le ficus est une excellente plante en jardinière et d’intérieur. En bac plus grand, on peut l’associer avec des plantes fleuries, donnant une belle touche naturelle à une pièce très éclairée ou une véranda.
En pleine terre, il atteint 2 à 4 m en Ile-de-France et en intérieur, contre 8 à 10 m en région méditerranéenne. Il s’y révèle un bon arbre d’ombrage et en sujet isolé, décore le jardin de son feuillage persistant ou caduc. Il existe des espèces sarmenteuses ou grimpantes.
Souvent très grandes, ses feuilles persistantes sont minces, larges, ovales et longues, coriaces et lustrées. Le vert moyen des caducs se retrouve, selon l’espèce et la variété, panaché de blanc ou de jaune, bordé de crème ou tacheté de gris-vert et, quelquefois, teinté de bronze rosâtre à l’état jeune.

voir les variétés
Catégorie : Étiquettes : ,

Description

Cousin du figuier, le Ficus est une très belle plante verte par ses grandes feuilles vert brillant. Et s’il fait trop froid dehors pour en faire un arbre d’ombrage dans le jardin, il saura apporter une belle touche de verdure à tous les intérieurs.

En pot ou en pleine terre

Jeune, le ficus est une excellente plante en jardinière et d’intérieur. En bac plus grand, on peut l’associer avec des plantes fleuries, donnant une belle touche naturelle à une pièce très éclairée ou une véranda.
En pleine terre, il atteint 2 à 4 m en Ile-de-France et en intérieur, contre 8 à 10 m en région méditerranéenne. Il s’y révèle un bon arbre d’ombrage et en sujet isolé, décore le jardin de son feuillage persistant ou caduc. Il existe des espèces sarmenteuses ou grimpantes.
Souvent très grandes, ses feuilles persistantes sont minces, larges, ovales et longues, coriaces et lustrées. Le vert moyen des caducs se retrouve, selon l’espèce et la variété, panaché de blanc ou de jaune, bordé de crème ou tacheté de gris-vert et, quelquefois, teinté de bronze rosâtre à l’état jeune.

Quelle variété choisir ?

Chaque espèce de ficus a sa particularité. Le Ficus benjamina et son port pleureur, le Ficus lyrata et ses énormes feuilles en forme de lyre. Le Ficus elastica ou caoutchouc poussant vite, haut et large. Le figuier d’intérieur Ficus deltoïdea qui en pot reste nain (ne dépasse pas 60 cm) mais en pleine terre atteint 2 m. Poursuivons les présentations avec le figuier nain, Ficus pumila, rampant aux tiges souples. Finissons avec le Ficus retusa, un figuier pouvant être cultivé en bonsaï. On peut décidément avoir tous les effets en intérieur grâce au ficus !

Son idéal

Le ficus est parfaitement adapté au climat de la bande côtière atlantique jusqu’en Bretagne. Dans la vallée de la Loire ou en Ile-de-France, il faudra le protéger du froid s’il est à l’extérieur. Par contre, il sera au mieux à l’intérieur à une température de 18-22°C, ne descendant pas plus bas que 15°C en hiver. On placera le ficus près d’une fenêtre, dans la lumière vive, sans soleil direct, et on le protégera des courants d’air froid.
La plante aura tendance à se pencher vers la lumière. Pour éviter cela, tournez le pot d’un demi-tour tous les mois. Le ficus s’installe au mieux dans un sol riche en humus, humide et bien drainé. En pot, on le plantera dans un mélange, à parts égales, de tourbe blonde, de sable et de terreau de feuilles décomposées.

Un peu d’entretien

Dans les régions les plus froides, on limitera sa taille. Lors de la formation, on le coupera pour obtenir plus de ramifications.
En pleine terre, il faut arroser le ficus selon la chaleur l’été et moins en hiver. Les plantes en pot seront arrosées modérément, on laissera la terre sécher entre deux arrosages et on vaporisera les feuilles plusieurs fois par semaine en hiver. Ces dernières sont à dépoussiérer régulièrement. Le ficus perd, de manière tout à fait normale, une partie de son feuillage en automne ou en hiver. Même en intérieur où il perçoit les changements de saisons par les variations de températures et de lumière. On lui apportera, au printemps et en été, de l’engrais tous les quinze jours.

Ficus malade ?

Le feuillage du ficus est décoloré, son vert vire au gris argenté, de petites toiles d’araignée se forment au bout des feuilles ? Votre ficus est la cible des araignées rouges. Ces acariens détestent l’humidité, nettoyez la plante à grande eau. Et adoptez quelques coccinelles rouges, elles sont très friandes de ces acariens.

Un peu de botanique

De la famille des Moracées, le genre Ficus compte 800 espèces d’arbres, d’arbustes et de grimpantes caducs ou persistants, originaires des régions tropicales et subtropicales de la planète. Ne laissez pas un bébé près d’un ficus, celui-ci contient des substances toxiques qui, si elles venaient à être avalées, entraineraient une intoxication.

Dans le langage des fleurs

Le Ficus, arbre se plaisant en intérieur, est d’origine indienne, asiatique et océanique. Ayant une grande symbolique dans la religion bouddhiste, il est le Pipal ou arbre de la sagesse, c’est sous sa ramure que Siddartha (futur Bouddha) médita jusqu’à connaître la Vérité. En Inde, couper cet arbre équivaut à un crime.

 

Caractéristiques

ENTRETIEN & PLANTATION
  • Arrosage : normal
  • Niveau de soin : très facile
  • Exposition : mi-ombre
  • Température minimale : 15°C
  • Température maximale : 30°C
  • Utilisation pour la maison :véranda, intérieur

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *